10 Propositions pour la Biodiversité

par Philippe Mathis

Proposition N° 1 : 

Faire reconnaitre dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le droit universel à un environnement sain.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la Déclaration universelle des droits de l’homme définit pour la première fois les droits humains fondamentaux devant être protégés au niveau mondial. Ses 30 articles couvrent des sujets tels que la torture, l’esclavage et l’éducation, mais aucun n’aborde la préservation de l’environnement, pourtant essentielle à la vie humaine. 

La science est désormais claire : les mesures nécessaires pour sauver les écosystèmes planétaires doivent impérativement être prises au cours de la prochaine décennie, cruciale. S’ils ne sont pas combattus de manière décisive, les effets du réchauffement climatique et de la perte de biodiversité auront pour l’humanité des conséquences irréparables sur les plans sanitaires et économiques.

La crise actuelle requiert un leadership pour stopper l’effondrement des écosystèmes et le réchauffement de la planète, un acte majeur auprès des Nations Unies serait à l’honneur de la France. *L’ONG BirdLife Internationale a écrit en ce sens au SG de l’ONU.

  • Proposition : Que la France, porte au sommet sur la biodiversité de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2020, un amendement à la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’ajout d’un nouvel article consacrant le droit universel à un environnement sain.

Proposition N° 2 :

Créer un nouveau statut pour les terres arables

L’indépendance alimentaire du pays est primordiale et la protection des terres devient un enjeu central à long terme permettant de construire une écoagriculture et garantir nos capacités exportatrices.

Suivons l’exemple de la Suisse, du Canada qui classent leur sol national en réserves agricoles dont le déclassement ne peut se faire que par décision de justice au nom de l’intérêt général.

Sachons garantir la retraite des agriculteurs par un Fonds en viager qui porte les terres en attente d’usage pour les allouer à de jeunes exploitants en éco-agriculture. (source bibli. Fondation Jean Jaurès)

  • Proposition : Sanctuariser, par une loi foncière, les terres arables, les forêts de production, les sortir des PLU et leur donner un statut inaliénable.

Proposition N° 3 :

 Renforcer les Trames Vertes & Bleues par les trames émergeantes

Depuis 2007, le rôle de la fragmentation des habitats dans l’érosion de la biodiversité a conduit à une nouvelle politique publique au travers des trames vertes et bleues. Ces territoires forment un réseau constitué de réservoirs de la biodiversité et de corridors constituant les continuités écologiques.

Des travaux de collectivités, Parcs Naturels, des bureaux d’études ont conduits à élaborer des trames noires (lumière) brunes (sol), air (déplacements), son (pollution), atmosphérique, magnétique, identifiant ainsi des sources de fragmentation des habitats dites immatérielles. http://www.trameverteetbleue.fr/vie-tvb/avancement-srce

  • Proposition : Pour garantir la pertinence de la biodiversité aux Trames Vertes & Bleues, il convient d’inclure dans les documents d’urbanisme (SCoT, PLU…) toutes les trames dites « émergeantes » et tendre vers des méthodologies cohérentes pour les SRCE (Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique)    

Proposition N° 4 :

Supprimer notre dépendance à l’importation d’engrais phosphatés.

Les réserves mondiales de phosphore approchent de l’épuisement. Le Maroc 1/3 des réserves, la Chine 1/4, les autres gisements sont aux Etats Unis et en Afrique du Sud.

Il convient de réduire notre dépendance de l’importation des engrais, qui provoquent une pollution importante à leur fabrication dans les pays producteurs et en France, l’appauvrissement des sols puis le développement en aval des cultures, l’eutrophisation des cours d’eau et la formation de cyanobactéries.

  • Proposition : Développer un savoir-faire et une filière française d’excellence dans des productions d’engrais organiques et alternatifs aux engrais chimiques de synthèse et assurer une transition vers un modèle agricole Français durable pour construire notre résilience alimentaire.

Proposition N° 5 :

 Préserver la diversité des semences. 

L’indépendance stratégique dans l’alimentation et les partenariats commerciaux dépendront de la capacité de la France à se prémunir des multinationales du génie-génétique qui s’approprient le vivant et créeront à très court terme une dépendance mondiale sur la production alimentaire par leurs semences OGM brevetées non reproductives.

Les semences sont un enjeu stratégique pour développer des pratiques agricoles adaptatives au changement climatique et garantissant les ressources vivrières et commerciales pérennes des populations des territoires.

La capacité de préserver le patrimoine génétique des semences vise également à garantir la résilience alimentaire face aux calamités naturelles, apportant dans les pays de l’hémisphère sud, des solutions de substitution à la déforestation par une agriculture durable et adaptée et régénératrice des sols, aidant à éviter les déplacements migratoires. En Europe, une garantie de pouvoir cultiver des végétaux des savoirs -faire de nos traditions paysannes.

  • Proposition : Il est créé une banque des semences paysannes mondiales garantissant la préservation de la diversité génétique et la constitution de stocks stratégiques, dans les pays de l’hémisphère sud, permettant d’assurer les semis suite à des phénomènes climatiques, des conflits… 

Proposition N° 6

Agir pour préserver les ressources en sable des côtes Françaises.

La production de verre, des puces électroniques et surtout des routes, du béton dépendent du sable. 3ème ressource la plus utilisée soit 40 milliards Tonnes /an

L’impact de l’extraction massive en mer est incommensurable de conséquences, 75 à 90% des rivages régressent et leur biodiversité est menacée. Un quart du littoral français est concerné.

Il convient de garantir la résilience des rivages français (protection des berges, tourisme…), et son corollaire de biodiversité

  • Proposition :. Affectons les dotations au Conservatoire du Littoral pour sanctuariser des plages et fonds marins susceptibles d’être exploités avec des conséquences irréversibles. Développons au travers de la commande publique l’utilisation de matériaux de construction de substitution et intégrons, en ce sens, la préservation des ressources dans le Label Biodiversity.

Proposition N° 7

Légiférer sur l’adaptabilité des activités humaines au droit à l’existence des espèces animales considérées comme nuisibles.

Garantir la préservation de la biodiversité de nos campagnes impose de réfuter le dogme établi du besoin de détruite, comme seule solution de gestion de la faune sauvage, dès qu’une activité humaine est perturbée par la présence d’espèces sauvages.

Sans réfuter les impacts, dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques, pour assurer la protection de la flore et de la faune, pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles, pour prévenir les dommages importants à d’autres formes de propriété, soyons innovant dans l’approche de la gestion du vivant.

Il convient de faire confiance aux scientifiques et sortir des aprioris et débats obscurantistes en pensant équilibre et restauration des écosystèmes. 

Compenser les dégâts réels, réduire les impacts en agissant sur les causes, innover et appliquer des mesures  de protection des exploitations et autres dommages.

Proposition : Instruire des études d’impacts et élaborer des mesures d’actions et compensatoires pour tous les territoires étant impactés. Mener des plans d’actions permettant par l’expérimentation l’émergence d’autres approches que la destruction des espèces sauvages.

Proposition N° 8

Doter les espaces naturels protégés de moyens financiers pérennes pour leur gestion.

En France et dans le monde la création d’Aires Naturelles Protégées s’est fortement développée. Leur gestion impose des moyens financiers de long terme, sans lesquels nous constatons la fragilisation par les besoins des populations locales, le braconnage…

Proposition : Il est proposé à l’Etat de constituer un Fonds de dotation pour les Aires Protégées et mobiliser des donateurs privés et publics visant à sanctuariser des capitaux dont les revenus leur seront affectés et des dotations qui seront consomptibles sur projets.

Proposition N° 9

Restaurer le service écologique essentiel de la pollinisation.

Le principal facteur responsable de la réduction de la pollinisation est la perte de biodiversité par la disparition des sites de nidification (remembrements, urbanisation), la raréfaction des espèces végétales associées aux pollinisateurs (monoculture, herbicides), et les pesticides (toxicité).

Les insectes pollinisateurs sont d’une importance indéniable sur les plans agronomique, économique et constitue la base des chaines alimentaires du vivant. La production de 84 % des espèces cultivées en Europe dépend directement de la pollinisation par les insectes, en particulier les abeilles (plus de 20 000 espèces)

Proposition : Il est proposé la création de « réserves des pollinisateurs » sur les infrastructures publiques telles les délaissés routières, autoroutières, SNCF, tranchées forestières EDF, chemins de halage des canaux, espaces militaires et autres espaces propices et proposer l’inscription aux PLU cette catégorie de classification.

Proposition N° 10 

Instaurer l’éducation à la préservation de la nature, au rang de notion fondamentale de l’enseignement

Le Ministère de l’Education propose le label Eco-Ecole, label d’éducation au développement durable. Les initiatives d’ONG, Fondations concourent également à cet intérêt général pour l’environnement.

La mise en œuvre est à l’initiative des établissements scolaires est facultative.

Proposition : Il est institué dans les contenants éducatifs une sensibilisation fondamentale dès l’école primaire à l’écologie, base du rapport à l’autre et au respect de l’environnement naturel.

Un commentaire sur “10 Propositions pour la Biodiversité

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :