10 Propositions pour la Transition en Agro Ecologie

par Anne-Cassandre Ledoux

l’Agro Ecologie est une agriculture fertile et respectueuse de l’environnement

2 priorités essentielles : Développer l’innovation vertueuse & Diminuer les Pratiques éco-toxiques

1/ Formation : Développer la Formation en Agro Ecologie à tous les niveaux

2/ Développer les agricultures directement sur place respectueuses de l’environnement et introduire ces critères dans la Politique Agricole Commune.

  • Qualité 1 : Bio Polyculture / Permaculture / Agro Foresterie (sans pesticides)
  • Qualité 2 : Agriculture Raisonnée, mono culture Bio

Privilégier ces agricultures dans le cadre de la Politique Agricole Commune.

=> Maximiser les surfaces cultivées avec ces agricultures

=> Favoriser les agriculteurs en reconversion sur ces types d’agricultures

=> Ne pas défavoriser les petites surfaces au détriment des grandes surfaces, comme dans la PAC actuelle.

Mettre également un Bonus dans la PAC sur la culture de Fruits Légumes ou céréales oubliés (partie de la Biodiversité)

(Un Avantage cumulable avec les qualités d’agricultures précédentes)

Mettre un malus sur le plastique (mineur, juste pour passer un message)

3/ Réduire les pesticides fongicides herbicides dans l’agriculture traditionnelle (Continuer d’interdire les plus toxiques, comme les néonicotinoïdes) :

Par ordre de toxicité pour la Biodiversité et Santé, et de quantité utilisée.

=> Importance de réduire les pesticides en Vigne Maïs Blé Betterave

  • Qualité 3 : Polyculture non Bio
  • Qualité 4 : Monoculture non Bio

NB : un Eco critère suffit à faire baisser de 1 le seul de qualité.

  • 1 : Emission CO2 significative
  • 1 : Usage du Sol significatif
  • 1 : Usage d’Eau significatif
  • 1 : Sol pollué aux pesticides ou métaux (un seul suffit)

=> On peut donc tomber sur un score qualité au dessus de 4, et au dessus de 4, aucune subvention PAC n’est versée.

4/ Développer les solutions alternatives moins éco-toxiques ou permettant de réduire les quantités

  • Comme par exemple le Biocontrole pour remplacer les Pesticides

l’utilisation d’odeurs pour éloigner des insectes, ou la ré-introduction d’espèces prédatrices ou concurrentes.

  • Développer les solutions alternatives moins éco-toxiques par exemple pour remplacer les Fongicides, ou pour diminuer les quantités nécessaires, comme par exemple travailler le pH sur sol avec des solutions naturelles (telles que les algues ou les mélanges végétaux) car les champignons préfèrent les milieux acides (et humides)

5/ Développer les solutions de phyto-remédiation du sol

pour dépolluer les sols pollués aux pesticides et aux métaux : investir massivement dans cette technologie brevetée en France (et exportable.) dans la Recherche et Développement de pilotes (Par exemple la Startup BioInspir de Claude Grison avec le CNRS) pour créer un marché public

6/ Favoriser une Agriculture diminuant l’Usage du Sol

La Biodiversité étant directement impacté par l’usage du sol : Ne jamais subventionner les cultures qui dépassent un certain seul d’usage du sol. (Rendement de terre utilisée pour produire 1 kg de produit primaire fini à déterminer). C’est d’ailleurs l’une des causes annoncées par les Nations Unies pour le covid19 : le risque de zoonoses (maladies d’origines animales) augmente avec l’usage du sol par l’homme, qui provoque des migrations animales (et aussi avec le commerce d’animaux sauvages.)

Cette mesure serait commune à agriculture végétale et animale, mais il est clair que le score de la viande sera très inférieur aux alternatives de protéines végétales

La Qualité 0 (la plus subventionnée par la PAC) correspondrait à un faible usage du sol 

7/ Préserver aussi la Biodiversité Végétale en grande difficulté

La FAO a levé une alerte à plusieurs reprise non entendue sur la disparition accélérée des espèces végétales. Il est urgent d’interrompre cette pente décroissante.

Dans l’agriculture, aider et investir au développement du réseau des semences paysannes

(Seul conservatoire de graines réalistes : conservation de plantes vivantes, et non des banques de semences congelées dont la reproductivité est incertaine)

Et interdire le brevet de graines végétales, qui pose un frein important à la Biodiversité

peuvent aider dans ce sens, ainsi que la préservation du maximum de surface d’aires de Biodiversité (en dehors du domaine agricole).

8/ Réduire la TVA ou les taxes sur toutes les cultures de Qualité 0 1 ou 2 et proportionnellement aux critères de qualité.

Augmenter la TVA sur les produits de score supérieur.

Mécanismes d’Incitations Locales

9/ Créer un marché pour les agricultures de niveau 0 1 et 2

En mettant des quotas obligatoires progressifs dans la restauration collective, puis la restauration.

Mettre des primes aux collectivités pour cela. Introduire ceci à toutes les échelles : commune, collectivité, département, région.

10/ Donner des primes aux collectivités pour l’augmentation de surface végétalisée :

en cumulant aires de Biodiversité + Surfaces agronomiques sans pesticides (suivant les mêmes catégories que pour la PAC ci-dessus.) Introduire ceci à toutes les échelles : commune, collectivité, département, région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :